L’association
SOS Femmes en Seine-Saint-Denis
vous accueille, vous écoute et vous accompagne
depuis plus de 30 ans

Une association de militant.e.s et une équipe de professionnel.le.s pour vous

 

Écouter avec bienveillance et expertise permet aux femmes victimes de violences conjugales de parler.

 

Croire une femme victime de violences conjugales lui permet de poursuivre son parcours.

 

Accueillir les femmes victimes de violences conjugales permet à chacune de comprendre ce qui lui arrive et de choisir son parcours.

 

 

Accompagner les femmes dans leur parcours pour sortir des violences conjugales leur permet de surmonter les obstacles.

 

 

Prévenir les violences conjugales c’est agir pour permettre l’évolution des pratiques professionnelles, des lois et de la société.

aux côtés des femmes victimes de violences conjugales et de leurs enfants co-victimes

Vous êtes victime de violences conjugales

c’est inacceptable !

En cas d’urgence appelez

le 17 Police Secours

le 112 Numéro d’urgence européen

le 18 Sapeurs-pompiers

le 15 Urgences médicales /SAMU

le 114 par SMS

le 115 si vous recherchez un hébergement d’urgence

contactez la plateforme de signalement en ligne des violences sexistes et sexuelles

Tous ces numéros d’urgence sont gratuits

Contactez-nous au  01 48 48 62 27

du lundi au vendredi de 14h00 à 17h00

ou au  3919  VIOLENCES FEMMES INFO

appel gratuit et anonyme 24H/24 et 7J/7

QUE FAIRE SI JE SUIS

Victime de violences conjugales

Témoin

Professionnel.le

PAROLES DE FEMMES

Je vis enfermée dans la chambre
avec les enfants.
Tous les matins, je dois les laver en
cachette parce qu’il ne veut pas.
C’est pareil pour leurs habits.
Je n’ai même pas de lessive,
je les laisse tremper dans l’eau.
J’ai peur qu’on m’enlève les enfants…

La voisine m’a entendu crier.
Elle est intervenue.
A moi, elle me dit qu’il est fou
et que je dois partir,
mais elle est restée très polie et a
même justifié son comportement.
Elle a peur elle aussi.

C’est dur de toujours se battre mais ça fait du bien de faire ses propres choix.

Paroles de Femmes

Il voulait un rapport… Il a osé se déshabiller devant moi… J’avais une boule au ventre. Ça a toujours été comme ça, après une scène de violence, il me viole.

Depuis 1999,
je savais que je voulais plus de lui.
Je suis partie, je suis revenue,
j’ai mis 16 ans à partir.
J’étais attirée comme un aimant à lui. 

Chez vous j’ai retrouvé un sentiment de
sécurité que je croyais disparu à jamais.
De suite intégrée au groupe de paroles,
une dame, après avoir écouté mon
histoire, m’a simplement dit que je
paraissais « fracassée ».
Elle a mis le mot juste sur ce que je
ressentais alors mais que je ne savais
pas formuler.
Puis elle m’a souri. Sachez que ce
sourire ne m’a plus quitté…